Notre futur avec le tiers paysage

Publié le par SaLmiagondis

Le concept de tiers paysage est émis pas Gilles Clement, jardinier, entomologiste, botaniste, écrivain.

Il a aussi établi les concepts de jardin planétaire et de jardin en mouvement.

Une vision plus universelle que la permaculture, puisqu'il attire l'attention sur l'importance pour notre futur de cette biodiversité qui se refugie dans les zones inaccessibles à l'homme ou qui resurgit dès qu'on lui en laisse la liberté dans nos espaces verts publics ou privés.

 

Gilles Clèment explique que le terme de Tiers-Paysage ne se réfère pas au Tiers-Monde mais au Tiers-Etat.

Il renvoie au mot de l’Abbé Siéyès :

«  – Qu’est-ce que le Tiers-Etat ? – Tout

    – Quel rôle a-t’il joué jusqu’à présent ? - Aucun

    – Qu’aspire-t-il à devenir ? – Quelque chose. »

Le Tiers paysage est constitué de toutes ces zones urbaines ou sauvages, qui vont des friches industrielles à des zones de campagnes inaccessibles comme des talus escarpés.

C'est là que l'on retrouve une diversité d'espéces animales et végétales qui ne peuvent plus ou très peu exister dans les espaces cultivés et aseptisés.

Les avantages de la diversité en matière de résistance aux maladies, aux aléas climatiques, ses capacités d'adaptation sont  désormais étudiés avec la plus grande attention. Une prise de conscience des connaissances que nous avions certainement acquises en partie dans le passé et que nous avons pour la plupart délaissées.

 

Voici un petit discours de Gilles Clement sur le sujet :

 

et un entretien un peu plus long, qui parle aussi de poésie et des enseignements et des plaisirs que l'on peut trouver dans un jardin :

 

 

Lire : le manifeste du tiers paysage 

 

Publié dans Méthodes de culture

Commenter cet article