LA FLORE DU JARDIN 2009

 
Voici un apperçu des espèces présentes dans mon jardin qui n'a que 2 ans d'existence. J'essai de favoriser les plantations d'espèces locales, achetées, semées ou bien prélevées dans la nature. Avec une préférence pour les plantes mellifères, je suis les conseils de l'obervatoire des papillons de jardin et plus exactement de la fédération des clubs CPN (Connaitre et Protéger la Nature) pour les choisir.

Les
Y indiquent les plantes appréciées des papillons et autres insectes



 En janvier, le sapin de noël, replanté, s'est retrouvé avec de la vraie neige dessus !








Le noisetier récupéré tout petit au bord d'un marais en creuse. Y
















Il m'a été offert plein de petits sachets remplis de graines (tous dûment étiquettés).
Ce cadeau innatendu à été une révélation pour moi. J'avais semé des giroflées et comme je débutai je me suis mélangé dans mes plants. Lorsque les giroflées ont poussées je ne me rappelais plus de quelle plante il s'agissait. ça s'est mis à pousser, pousser, pousser, de véritables petits arbustes avec toutes ces feuilles très vertes et un tronc de plus de 2 cms de diamêtres. Tout l'hiver 2008-2009 j'ai eut un magnifique massif verdoyant sans savoir ce que c'était, il a fallut attendre la floraison pour enfin l'identifier. Ca sent vraiment très bon et les papillons et les abeilles se sont régalés. Je ne sais pas si les plants vont résister à ce nouvel hiver, ce sont normalement des annuelles, mais certains disent qu'ils peuvent vivre 2 voire 3 années. Y











Toujours issue des petits sachets de graines : ces gueules de loup, qui elles ont fait le bonheur des bourdons et des abeilles charpentières. Y















Les premiers rosiers que j'ai voulu planter en massifs (variété Lily Marlen) Ils sont prolifiques, mais il sont très sensibles au taches brunes.
J'ai du avoir recours à force purin de prèle pour arriver à les fortifier


Rosebud...



J'ai 4 pieds d'hélicrysum italicum, cette plante très appréciée d'une multitude de petits insectes dégage une incroyable odeur de curry. Y
Cette odeur me rappelle toujours des vacances dans le golfe du Morbihan ou j'avais visité l'ile de Houat : toute l'île sentait le curry en été.




Une autre de mes premières plantations : le seringat. Une odeur sublime : une odeur d'enfance...Y







En premier plan cette sauge arbustive qui à triplé de volume durant l'été. Ses petites fleurs roses paraissent bien délicate, mais la plante est très résistante à la sécheresse.
Les moro-sphinx y passent des heures à butiner.


Y









D'autres gueules de loup (roses cette fois-ci), avec quelques pieds de nigelles de Damas.Y



Une graminée dite "cheveux d'ange", à l'arrière plan le sapin de Noël et tout devant quelques pieds "d'oreilles de lapin" cédés par ma collègue qui à un petit jardin en plein de la ville.
C'est un vieux jardin ou d'anciennes variétés on subsistées et sur ce petit espace on retrouve toute une richesse et une diversité grace au fait qu'il n'y ai pas eu de traitement agressif.






Un céanothe qui a eut du mal à pousser. L'hiver dernier les feuilles étaient bien malades et j'ai tout rasé au niveau du pied. Il repart lentement mais surement, sous la protection et les nutriments du BRF.



Expérimentation d'une petite haie de buis pour encadrer ce qui sera la terasse. Le BRF à permi de passer sans encombre l'été un peu sec.








 
Une fougère expatriée du petit jardin de ma collègue et visiblement bien adaptée depuis...












Le premier arbre planté sur le terrain : un cerisier bien sur !!!  Y
et ci-dessous ses premières cerises :













Un érable à sucre



















un charme pyramidal Y




Des penstemon ! une vigoureuse vivace adaptée aux sols secs. Issue d'un tout petit pied récupéré
dans le jardin urbain. Y





Les plantes à curry en pleine floraison, juste à l'arrière à droite des plants de lys prêts à fleurir
et devant à gauche une sauge médicinale, qui n'a pas résisté malheureusement à l'été. Y





Mon faible !!! La sauge arbustive bleue. Délicate et gracile...Les moro-sphinx l'adorent aussi... Y



Les feuilles de cette sauge tricolor dégagent un parfum très puissant.





Sauge sclarée : les fleurs peuvent atteindre plus d'un metre de hauteur. Très prisée par les abeilles charpentières.
Un massif d'hortensias bleus. Pour rappeler la Bretagne, le Pays Basque et l'Irlande. Mais ça va être dur de rivaliser...Il est vrai que ce n'est pas tout à fait adapté au climat de mon jardin : une petite entorse à la règle. Je l'ai installé au nord ou le sol reste frais grace à un paillage d'écorce de pin. Je compte récupérer plus tard de l'ardoise pillée pour pailler. L'ardoise permettra aussi de les garder bleus.

























Le lierre est incontournable dans un jardin accueillant pour les papillons. C'est en effet la seule plante a pouvoir fournir de quoi les nourrir à la fin de l'automne. Ses minuscules fleurs sont très mellifères. Le feuillage persistant quand à lui peut servir de refuge pendant l'hiver Y





Quelques pieds de menthe sauvage récupérés dans un champ voisin au bord d'un ruisseau. Y
Trop bon le BRF !



au premier plan un pélargonium acheté dans une foire bio. Il s'est développé de façon demesuré, mais n'a pas voulu faire de fleurs ??? j'ai fait des boutures pour la saison prochaine, mais je ne sais pas si elles vont résister à l'hiver, tout comme ce pied phenoménal que je vais cependant bien couvrir, après l'avoir taillé. Y



















du chevrefeuille particulièrement apprécié par les papillons de nuit, les feuilles nourrissent une vingtaine de chenillesY

















Ici avec ses graines, jolies perles noires
mais attention toxiques...







le budleia (ou lilas d'Espagne) convoité par des hordes de papillons et d'abeilles ! Y




Une sauge bleue d'ornement qui a quand même eut un franc succès auprès des flambés et des abeilles charpentières Y







Je voudrais avoir de la bourrache partout dans mon jardin...
Il parait que c'est envahissant...tant mieux !
En tout cas celle-la n'a malheureusement pas résisté.
Mais j'ai des graines Kokopelli et je vais perséverer.

Les jolies fleurs bleus  en forme d'étoile sont commestibles. Y





























du thym Y










De l'origan, un met de choix pour les papillons.
Les fleurs d'origan produisent un nectar très sucré
 Y











Du romarin  Y




la lavande est aussi très visitée par les papillons, les abeilles et les bourdons
Y

















quelques pieds de pervenches prélevés lors des ballades dans le village au bord des talus








Bon, là, ce ne sont pas vraiment des plantes, mais il y a aussi des champignons dans mon jardin.





Ma première prairie fleurie, repartie pour un tour cet automne.
J'ai refusé d'intervenir pour l'arrosage en été et il y a eut très peu de fleurs. Beaucoup de petits insectes y ont fait leurs affaires, les papillons un peu moins.
Sauf en octobre ou une reprise plus importante de la floraison en raison de l'été indien et un peu de pluie, leur à permis de se substenter.


Y Y Y






au casting de la prairie, dans les rôles principaux :







                                         Monsieur Cosmos :












Monsieur Fenouil sauvage.
Les petites feuilles tendres sont délicieuses à croquer 
sur place et laissent un petit gout anisé dans la bouche
     




 Mme Mauve




quelques figurants :