Mon premier engrais vert

Publié le par SaLmiagondis

Cette année après avoir tenté une petite expérience de potager sur 10m², je vais multiplier la surface par 4 et j'ai décidé de suivre les conseils des jardiniers bio en préparant mon jardin dès l'automne. J'ai donc semé un engrais vert, en l'occurence de la moutarde sur un quart de la surface.

En empêchant de laisser la terre à nu, les engrais verts permettent d'éviter le lessivage du sol (et par conséquent de laisser partir des nutriments lors du ruisselement de la pluie) ainsi que  l'invasion des mauvaises herbes.

Avant la floraison, on coupe et/ou on incopore la plante dans le sol, ce qui permettra de le nourrir et de modifier sa structure en apportant de l'humus comme avec un paillage. La plupart des racines des engrais verts permettent aussi d'aérer et de décompacter les sols lourds et d'aller chercher en profondeur des éléments nutritif  tels que le potassium, le soufre ou le phospore

En attirant les insectes pollinisateurs ou les auxilliaires du jardin ces plantes recréent un équilibre à l'instar des prairies fleuries.

Ils rentrent aussi dans le cadre de la rotation des cultures et évitent la proliférations des maladies.

Les engrais verts sont généralement des plantes à croissance rapide qui se sèment à la fin de l'été ou durant l'automne.

Il est aussi utile d'en semer tout au long de l'année dès qu'une parcelle de terre n'est plus occupée par des lègumes.

Leur utilisation conjointe au  BRF permet de lutter contre la faim d'azote provoquée dans les premières semaines d'application du bois raméal fragmenté.

Les principaux engrais verts utilisés sont la phacélie, le lupin, le trèfle, la moutarde, le colza, le seigle, la luzerne, les féveroles.

 

moutarde

J'ai choisi de la moutarde tout d'abord pour une question d'agenda (il était trop tard pour semer de la phacélie).

J'ai appris par la suite que la moutarde dégage une substance proche de celle de l'ail qui assainit le sol et  fait fuir les limaces.

Elle enrichit aussi  le sol en phoshore (le phosphore participe à la croissance des plantes par son action sur la photosynthèse). Durant l'hiver le feuillage gèle et au printemps il suffit de l'incorporer à la terre par un léger binage.

Je pense par la suite semer sur un autre quart de jardin du seigle car cette graminée  à l'avantage de lutter contre l'invasion de chiendent, dont je suis aussi victime.

 

Pour plus de détails, Ekopedia propose un article avec deux tableaux précisant les caractéristiques des principaux engrais verts.

Publié dans Méthodes de culture

Commenter cet article