Le songe d'une nuit d'été

Publié le par SaLmiagondis

 

Issu du mythique album de The Stranglers : Féline (la pochette à la panthère noire), l'album sonnait comme le dernier opus de cet ensemble new wave, post punk. Mais le groupe existe toujours : un album a été réalisé en 2006 et il y eut une tournée en Europe en 2007.

 

Woke up on a good day
And the world was wonderful
A midnight summer dream had me in its spell

I dreamt about an old man
Sat and watched the rain all night
He couldn't sleep a wink as all the drops fell

He told me of the beauty
Hidden in our foreheads
He told me of the ugliness
We show instead

And when we put a foot wrong do we learn
From all the pain
A midnight summer dream as he watched the rain

Then at midnight he poured another drink
And bent my ear
After midnight we sat up half the night
Or maybe more
And he began to tell me what it was all for

I woke up in an armchair
He had gone I don't know where
Left me there to sit and look at the rain

Don't remember much at all
But his words were echoing
A midnight summer dream and then wake again

Maybe I'll never find him
Maybe he's gone forever
Maybe I'll have to sit here
Watching the weather

One thing's pretty certain helped me
Make it in the night
Showed me somewhere else between wrong and right

And at midnight if you can't sleep
Then I can bend your ear
After midnight we'll sit up half the night
Or maybe more
And I'll begin to tell you what it is all for

Wake up on a good day
And the world feels wonderful
Midnight summer dream has me in its spell. 
        
                                                                              The Stranglers                                                      

 

 



TRADUCTION



Je me suis réveillé un beau jour
Et le monde était merveilleux
j'étais sous l'emprise d'un songe d'une nuit d'été
 
J'ai rêvé d'un vieil homme
Assis a regarder  la pluie tomber toute la nuit
Il ne pouvait pas fermer l'oeil alors que les gouttes tombaient
 
Il me parlais de la beauté
Caché dans nos esprits
Il me parlais des horreurs
Que nous montrons à la place
 
Et lorsque  nous faisons un faux-pas, tirons nous la leçon
de toute cette douleur ?
Le songe d'une nuit d'été  tandis qu'il regardait tomber la pluie
 
Puis à minuit, il versa un autre verre
Et se pencha a mon oreille
Après minuit nous nous sommes restés assis la moitié de la nuit
Ou peut-être plus
Et il commença a me dire ce dont il retournait
 
Je me réveillai dans un fauteuil
Il était parti je ne sais où
Me laissant ici assis regardant la pluie
Je ne me rappelle pas grand chose
Mais ses mots résonnent
Un songe d'une nuit d'été  et je me réveille encore
 
Peur-être que je ne le retrouverais jamais
il est peut-être parti pour toujours
Je devrais peut-être rester assis là,

A regarder le temps qu'il fait dehors
 
Mais j'ai réèllement pris conscience de quelque chose
qui s'est produit  pendant la nuit
qui m'a montré qu'on pouvait trouver autre chose entre le bien et le mal


Et à minuit si tu ne peut pas dormir
Alors je me pencherais à ton oreille
Après minuit nous irons nous assoir la moitié de la nuit
Ou peut-être plus longtemps
Et je t'expliquerais de quoi il retourne

 
Je me suis réveillé un beau jour
Et le monde était merveilleux
j'étais sous l'emprise d'un songe d'une nuit d'été

 

 

 

PUCK : "Et bien esprit, où errez vous ainsi ?"

LA FÉE : "Par la colline, par la vallée, — à travers les buissons, à travers les ronces, — par les parcs, par les haies, — à travers l’eau, à travers le feu, — j’erre en tous lieux, — plus rapide que la sphère de la lune. — Je sers la reine des fées, — et j’humecte les cercles qu’elle trace sur le gazon. — Les primevères les plus hautes sont ses pensionnaires. — Vous voyez des taches sur leurs robes d’or : — ce sont les rubis, les bijoux de la fée, — taches de rousseur d’où s’exhale leur senteur. — Il faut maintenant que j’aille chercher des gouttes de rosée, — pour suspendre une perle à chaque oreille d’ours. — Adieu, toi, bouffon des esprits, je vais partir. — Notre reine et tous ses elfes viendront ici tout à l’heure."

 

                                                    Extrait du Songe d'une nuit d'été, début de la scène 3 - William Shakespeare -

Publié dans Musique

Commenter cet article