Les paillis naturels

Publié le par SaLmiagondis

Les paillis ont plusieurs fonctions : éviter la prolifération des herbes indésirées, limiter les arrosages, créer un décor et pour les paillis végéaux nourrir la terre.

Voici un petit récapitulatif de ceux que j'utilise dans mon jardin. Hormis le paillis de chanvre (d'origine régionale) les autres sont issus de récupération et n'ont rien couté (si ce n'est de l'huile de coude).

 

 

paillis brf

Le bois raméal fragmenté nutritif et protecteur, il s'agit de branches broyées : voir l'article consacré à cette méthode.

 

 

 

paillis briques

De la brique, ou des tuiles pilées plus ou moins finement, que l'on peut récupérer dans des briqueteries ou chez des potiers (sur des cuissons manquées), ou bien auprés  des particuliers (restes de chantiers de construction), chez des voisins par exemple... 

paillis galets

Des galets que l'on peut trouver dans certains champs, ou bien à petit prix chez des vendeurs de matériaux. Il faut éviter de les prélever au bord des rivières ou ils ont leur utilité dans l'écosystème. 

 

paillis paille

La paille, récupérable dans les champs moissonnés, en bottes chez des agriculteurs, ou bien dans le jardin après avoir laissé poussé des herbes hautes. Ici les fraisiers ont les pieds au frais et les fraises ne se salissent pas.

 

 

paillis chanvre

 

Le paillis de chanvre, bien intéressant quand il provient d'une production régionale. Il présente de multiples avantages : la culture du chanvre est l'une des plus écologique, elle ne nécessite pas d'arrosage, ni de traitements (pesticides et engrais) et les limaces n'apprécient pas trop de se déplacer sur les paillettes.

 

Publié dans Jardinage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article