Gelée de cananga

Publié le par SaLmiagondis

J'ai encore peu de fruits cet automne dans mon jardin.
Le cognassier planté il y deux ans a donné environ 2 kgs de coings, le pommier planté il y cinq ans à été attaqué par un parasite l'an dernier et le jeune poirier à encore du mal à s'installer.
J'ai constaté en revanche que le cognassier du japon était couvert de fruits : une bonne dizaine de kilos.
A-t-il été stimulé par le froid vigoureux en début d'année ou par le fait qu'il soit désormais bien installé ?

cognassier du japon
J'ai donc cherché à savoir si les fruits, très amers crus, pouvaient être commestibles, et j'ai appris que l'on pouvait faire des gelées.  
On trouve parfois le nom de cananga pour les fruits, mais ce terme est aussi employé pour l'ylang ylang.
J'ai donc testé une première recette qui m'a paru un peu trop acide et après plusieurs tentatives j'ai trouvé satisfaction à mon gout. 

Gelée de cananga :
  • Passer sous l'eau 1 à 2 kgs de fruits.
  • les couper en morceau en gardant la peau et les pépins (ces derniers très nombreux contiennent la pectine).
  • mélanger avec deux poires coupées en morceau.
  • les mettre dans une cocotte et recouvrir d'eau.
  • faire cuire 45 mn environ.
  • filtrer le tout.
  • peser le jus obtenu et rajouter la même quantité de sucre.
  • remettre à cuire dans la cocotte nettoyée, avec de la vanille et de la canelle
  • faire cuire environ 20mns.
  • tester la gélification en versant un peu de gelée dans un verre et attendre quelques minutes
  • verser dans des pots, fermer et retourner le tout jusqu'à refroidissement


gelée de cananga
Cela donne une gelée avec une jolie couleur corail.

J'ai également testé quelques variantes avec une plus forte quantité de sucre pour ceux qui n'aiment pas le goût un peu acidulé (1,2 kgs de sucre pour 1kg de fruits).
J'ai aussi mélangé les fruits avec une orange entière non traitée.
En matière d'épice on peut mettre de la badiane (anis étoilé).

Publié dans cuisine de saison

Commenter cet article