Cachés dans le jardin

Publié le par SaLmiagondis

Durant la journée toute une faune est visible dans le jardin, encore plus nombreuse dès que quelques rayons de soleil arrivent. C'est le lot des papillons, des abeilles, guèpes, syrphes, oiseaux...

D'autres espèces sont bien plus timides et ne sortent que la nuit ou bien vivent cachés sous terre.

Certaines circonstances néanmoins permettent de faire leur rencontre.

 

Il y a au moins 2 crapeaux dans mon jardin, déjà apperçus la nuit, effrayant le chien qui leur aboie dessus.

En déblayant des herbes hautes pour aggrandir ma partie potager, j'ai dérangé ce dernier :

 

crapeau

Il n'était pas trop affolé et il m'a laissé observer ses beaux yeux. Les "pustules" qui recouvrent son dos sont en fait des glandes qui produisent un mucus permettant de garder sa peau hydratée. D'autres glandes secrétent un poison paralysant contre les prédateurs et qui peut s'avérer mortel. Hiboux, couleuvres et corbeaux seraient immunisés contre ce venin.

Bien entendu, lui aussi est un précieux auxilliaire dans le jardin, puisque son régime alimentaire se compose essentiellement d'insectes, d'araignées, de limaces et de lézards.

 

mante

J'ai aussi observé plusieurs fois des mantes religieuses. Parfois même à l'interieur de la maison. Celle-là  aussi a été dérangée alors que je dégageais de la paille.

Elle peut voler car elle a des ailes mais ne va pas très haut ni très vite. Son régime alimentaire : des criquets, des punaises qui ne manquent pas dans mon jardin.

 

 

grillon

C'est en sarclant que j'ai dérangé ce grillon champetre. J'ai très peu d'occasion d'en observer, sinon parfois de petits grillons noirs venus se réfugier dans la maison en hiver. Mais on repère facilement leur présence grace à leur chant.

Leur mandibules leur servent à se nourrir et à creuser des galeries. Vous pourrez constater que les pattes arriéres sont  très  musclées pour leur permettre de se déplacer efficacement par bonds. Les pattes antérieures juste derrière la tête servent aussi de...système auditif et s'orientent en conséquence pour pouvoir localiser les sons.

Dans le jardin les grillons contribuent à la dégradations des végétaux et des insectes morts.

 

 

dysdera 2

C'est en retaillant la glycine que j'ai vu cette Dysdera sur la pas de ma porte. Elle vit dans une coque en soie, très probablement dissimulée dans le paillis de briques pilées à coté de la glycine. Elle consomme de préférence les cloportes qu'elle peut transpercer grace à de puissantes machoires...

Commenter cet article